Professeurs

Amélie et Laetitia dansent ensemble depuis de nombreuses années.

Elles forment en 2018 la compagnie Auryn, qui produira deux duos, « Mélancolie des marécages » et « Plus d’une heure ». Elles obtiennent en 2019 le grand prix en Contemporain du concours national Temps Danse à Yzeure.

Laetitia Preux

Formée par Rachelle Hamon, Laetitia part en 2014 à Montpellier au centre de formation professionnel Epsedanse dirigée par Anne-Marie Porras où elle obtient son Diplôme d’état de Professeur de danse Jazz. En intégrant cette école, elle se forme non seulement à l’enseignement mais aussi à la scène et participe alors à de nombreuses pièces chorégraphiques telles que « Le Boléro » de Thierry Malandain (transmise par Marie Christophe), « Le poids de nos atômes » de Virgile Dagneaux, « Après l’orage » de Anne-Laure Giroud, etc. En 2015, elle intègre la Rachelle Hamon compagnie où elle participe aux pièces « Évolue » et « Déportées ». En 2019, elle participe, dans le cadre des Trans’urbaines à Clermont-Ferrand, à la pièce « aRcanes » chorégraphie par Amine Boussa.

Professeur depuis 2 ans auprès de différentes associations, elle partage son travail dans le respect du corps et de la bonne humeur. S’inspirant de différents univers, le travail de Laetitia s’axe principalement sur les variations d’énergie et l’interprétation. À la recherche de différentes qualités de mouvement, elle accorde une grande importance au ressenti de chacun.

Amélie Rabat

Amélie enseigne le modern jazz depuis 2010 dans plusieurs associations de la région. Elle a été formée par Rachelle Hamon à Nohanent, et continue régulièrement de se former. Elle passe cette année l’EAT jazz en vue du Diplôme d’état de Professeur de danse Jazz. En 2015, elle intègre la Rachelle Hamon Compagnie dans laquelle elle danse encore aujourd’hui et participe à de nombreuses pièces, comme « Évolue », « Déportées » ou encore « Amertume ». De 2016 à 2019 elle danse pour la compagnie Adcdanse dirigée par Loreen Talbat. En 2016 elle rejoint également, pour une année, la compagnie Manque pas d’Art (MPA) dirigée par Audrey Listrat pour la pièce « Prima(C)tes ». Celle-ci a notamment été présentée en première partie de la Compagnie Calabash dirigée par Wayne Barbaste. En 2019 elle participe à un atelier chorégraphique dirigé par Amine Boussa, directeur de la compagnie Chriki’Z, avec 5 autres danseuses pour les Trans’urbaines qui donna naissance à la pièce « aRcanes ».

Ses nombreuses années d’enseignement font d’elle un professeur très investie tant dans la retransmission que dans son travail de création. La danse moderne d’Amélie s’organise autour d’un travail d’énergie à la fois très lié et mobile contrastée par des mouvements secs et arrêtés. Elle accorde beaucoup de sens au rapport à la musique, à l’écoute, au respect du corps, à la qualité du mouvement, mais aussi à la qualité d’interprète.

Association GIBAL’DANSE – Rue du frère Genestier – 63230 Pontgibaud, Auvergne, France

SIREN 392 882 973

gibaldanse@gmail.com

SUIVEZ-NOUS